Naufragée volontaire !

Publié le par Olga Forest


Il y a bientôt un mois, je larguais les amarres. Future naufragée volontaire, je me jetais  dans une mer  de blogs en furie!... une mer d’encre bien sûr !....

Au début, il faut bien l’avouer, je me suis sentie ballottée, emportée, quasi noyée… mais, il était trop tard pour renoncer… Et puis bizarrement, au bout d’un moment, entre deux grosses vagues,  je me suis retrouvée, moi qui m’étais perdue, toute nue, toute neuve et rosissante dans les  eaux bouillonnantes…

Alors courageusement, j’ai décidé de jeter ma première petite bouteille de mots dans l'océan du web. C’était des mots d’enfants, c’est normal ce sont les premiers qu’on exprime. On dit toujours les femmes et les enfants d’abord, pour les femmes c’était déjà fait ! Je suis une femme, du moins je pense…

Cette première  bouteille à la mer, je l’ai confiée à mon second moi,  qui bien entendu, m’avait suivie… je n’ai jamais rien pu faire sans lui… mais c’est une autre histoire…


N’est  pas naufragé volontaire qui veut… je dois avouer que nous étions perdus et démunis, mon second moi et moi !... Heureusement Pierre, un navigateur solitaire est passé par là. Il nous a tirés hors de l’eau, et nous a déposés sur une plage bien tranquille, une plage tout à fait à notre  mesure. Il nous a très gentiment rendu visite régulièrement et nous lui avons  tout naturellement confié le commandement du petit bateau de la colporteuse d’histoires.  

Il ne nous a pas déçus, bien au contraire.  Il a su mettre des colliers à mes mots, il les a parés  de couleurs et d’images, et il a ajouté de jolis liens en forme de rubans Pierre est un navigateur professionnel plein de talent ! Il n’oublie jamais  de  nous apporter des vivres, car on ne vit pas seulement de mots et d’eau fraîche. Grâce à lui nous voguons, mon second moi et moi, en toute poésie ,sur une  île flottante au goût sucré. Il en a même fait le plan pour qu’on ne s’y perde pas.  Figurez-vous  qu’on commence de nous trouver sur les grandes cartes de navigation !



En bref, il prend soin de nous comme un second fils…  on fait parfois de belles retrouvailles  sur l’océan du web !... car Pierre n’est pas un inconnu, mais il a bien grandi… Grâce à lui, nous nous sentons  moins seules, mon second moi et moi. Nous savourons notre petite île perdue et retrouvée, nous sommes au paradis. J'aimerais  trouver les mots pour le remercier...… mais j’y pense!... je vais aller en chercher au bout du potager, là où j’ai mis les fleurs à couper, ils y poussent très bien, surtout en cette saison…

J’ai tant de mots à récolter que je ne sais par où commencer… Mais, il parait qu’il y a un commencement à tout. Pour le moment,  je suis en train d’apprendre !... on ne jardine pas au milieu de l’océan comme on jardine en ville, ni même à la campagne. Je vais d’ailleurs me plonger dans un traité de jardinage et en toute humilité, je demanderai de l’aide aux naufragés d’expérience… à ce qu’il paraît, ils le font volontiers … Tiens ! je vois fleurir à l’horizon quelques bouquets supplémentaires  de merci à préparer !... A ce rythme là, il y en aura tant qu’ils vogueront comme des jardins autour de mon île pas tout à fait déserte…

En attendant, j’invite tout ceux qui passent  à venir se rafraîchir un moment dans ma cabane couverte de bougainvilliers...  si le cœur leur en dit, bien sûr.  Ils peuvent rester aussi longtemps qu’ils le désirent … ils ne me dérangeront  pas… je leur ai réservé un coin tranquille pour la lecture… c’est très important la lecture… s’ils le désirent nous pourrons faire  un bout de chemin ensemble… mon jardin est une jungle où l’on peut se perdre quand on le désire… On y trouve le silence propice à la méditation… Et le soir, les oiseaux se réunissent pour offrir un concert…  ce sont des oiseaux des îles bien sûr …  mais rassurez-vous, il y   aussi quelques oiseaux des champs et des montagnes. Ils m’ont suivie par amitié et ils ne craignent pas les chats. Quant aux  oiseaux de mer, ils sont ici chez eux !

J’espère que mon île et mon jardin suspendus sur la mer  plairont aux visiteurs… Dites-leur bien qu’ils pourront revenir quand ils voudront… et… qu’ils pourront amener leurs amis…

 

Avant de vous quitter, je vais vous confier un secret ! A quelques encablures de mon îlot de rêve, il y a un  drôle d’atoll, comme un bateau tiré par un fil…  il y a bien longtemps j'en avais fait un jardin, des jardins, j’en fais partout. Et puis, je l’ai laissé un peu à l’abandon, pourtant il est  plein de fleurs de mémoire et de mots en partance, qui ont bien voyagés.

J’ai l’intention d’y retourner car c'est mon île à moi, la première, celle que mon coeur n'a jamais quittée. C'est un endroit où  les enfants risqueraient de se perdre dans des dédales de propos d’adultes qui ne les intéresseraient pas… c’est pour cette raison que j’ai chercher un lieu rien que pour eux et que je l’ai trouvé. Un de ces jours prochains  je les laisserai en compagnie de mon second moi, il adore les enfants et cela me fera un peu de repos.

Que mes amis se rassurent, quand je serai rendue sur mon atoll, je n’abandonnerai personne. Je serais là, par la pensée et quand les enfants grandiront, j’espère  qu’ils viendront me rejoindre. Il parait qu’il suffit de suivre le fil, le fil des mots sans fils, le fil rose, bleu et mauve,  sur lequel une Dame passe comme une funambule dans une histoire dont j’ai failli perdre le fil…


Publié dans Billets

Commenter cet article

Aurélie 26/04/2008 18:31

Coucou
cool ton blog
viens voir le mien aussi et mets des commentaires =D
bonne continuation
bye
très beau blog bravo !!

Olga Forest 01/05/2008 15:03


Je  suis si nullle et si débutante que je n'avais même pas vu que je pouvais répondre aux commentaires, je suis allée sur ton site, il est très beau et copmme j'adore Benoit j'étais gâtée.
J'ai voulu laisser un message, mais ça a buggé et je ne pense pas que tu l'aies eu. Merci encore pour le soutient au début on pédale dans la choucroute et aussi c'est un boulot du diable ce que
nous avons entrepris de faire, mais la récompense elle vient par exemple d'un "cool ton blogue" et on se remet au clavier avec tout son coeur.
A bientôt