Message urgent pour nos voyageurs imaginaires qui attendent l'arrivée du troisième tome de l'Etrange Voyage de Fleur de Lune et de ses amis...

Publié le par Le Chat




 

Chers voyageurs imaginaires bonjour, c’est votre ami le Chat qui vous parle !



     Depuis quand un personnage de roman donne-t-il lui-même de ses nouvelles et de celles de ses compagnons ? C’est toujours les mêmes qui s’y collent. Du train où vont les choses, un de ces jours, on me demandera d’écrire la suite de l’histoire. Je crois que je suis un peu trop « bonne patte » ! Il est vrai que nous vivons en ce moment à Tadoussac, des évènements exceptionnels ! Des évènements qu’apparemment l’auteur n’avait pas prévus et qui m’ont amener à prendre le relais. Ne me remerciez pas, je ne fais que mon devoir !


        Comme vous le savez, si vous avez lu son dernier billet, notre chère Olga, notre auteure, est venue nous retrouver cet été. Elle est partie comme prévu, il y a une semaine pour Québec voir où en étaient les travaux. Elle voulait aussi se faire une idée de la vie des émigrants et quelles étaient les suites de la tentative d’assassinat de M. de Champlain. Jusqu’ici me direz-vous il n’y a pas de quoi s’affoler. Certes mais le problème c’est que nous n’avons reçu aucune nouvelle. Ce n’est pas dans ses habitudes !


        Ca commence à faire beaucoup de disparitions dans cette histoire, Guillaume et Hébertet passe encore, c’est la raison de notre mission, mais la Fée, c’est beaucoup plus ennuyeux. C’est elle qui détient les clefs du retour de Fleur de Lune en 2008. Et pour couronner le tout, Olga s’évanouit dans la nature, qu’allons-nous faire ?


        Des personnages qui perdent leur auteur ce n’est pas courant. J’avoue que cela m’inquiète beaucoup. Je n’ai rien dit à Fleur de Lune et je vous demande de garder le secret, elle le saura bien assez tôt. Pour le moment elle passe le plus clair de son temps chez Marie, la couturière de Tadoussac. Cette dernière lui apprend la couture et elles sont devenues les meilleures amies du monde. J’en suis très heureux.


        Pour ce qui est de Jean, il veille sur sa « petite sœur » comme sur la prunelle de ses yeux. Plus je le connais et plus je l’apprécie. Pendant la traversée il vivait dans l’ombre de notre cher grand homme de Champlain, c’était bien normal. Pour ma part, n’ayant pas les mêmes raisons de l’aimer que Fleur de Lune, je trouvais Jean un peu falot, et peut-être pas très dégourdi. Eh bien, je dois reconnaître que je me suis trompé sur son compte. Depuis qu’il est responsable de nous il est devenu plus mûr et ajoute à des qualités de cœur que je ne saurais lui dénier, une grande intelligence, beaucoup de délicatesse et un profond sens du devoir. J’ai d’ailleurs appris en lisant le dernier billet d’Olga, que Jean faisait sans nous le dire des recherches très pointues pour retrouver Guillaume et M. Hébertet. Je lui en suis très reconnaissant. De mon côté je peux vous certifier qu’il s’est attelé de tout son cœur à la résolution du grand mystère qu’est la disparition de la Fée. Il remue ciel et terre et pas seulement parce que Champlain le lui a demandé

        En ce qui concerne Olga, il ne peut pas être au courant, il ne sait même pas qu’elle existe. Comment pourrait-il accepter de n’être qu’un personnage de roman sorti de la tête de l’auteure. Je vais donc devoir me débrouiller seul.

        Dans la réalité de cette histoire, il n’y a que Fleur de Lune et moi qui ayons un rapport direct avec Olga. Elle l’a connue du temps où elle s’appelait Anna Luna. Elle était encore petite et pour les besoins de notre étrange voyage, Olga a décidé de la faire grandir avant l’âge ? C’est une grande responsabilité, mais il faut croire qu’elle sait ce qu’elle fait !

        Mes rapports avec Olga sont bien différents. Elle ne m’a pas inventé. J’ai ressurgi de son enfance. Elle avait fait ma connaissance il y a très longtemps dans un très beau livre illustré par Gustave Doré, un merveilleux dessinateur Il est vrai que je me suis un peu imposé Je suis arrivé un soir, sans crier gare, dans le troisième conte. Olga m’a avoué avoir eu bien du mal au début à me trouver une mission… Pourtant, c’est ce qui lui a donné l’idée d’aller faire une ballade au temps de la Nouvelle France. Comment a-t-elle su que je venais vraiment pour une recherche généalogique, ça, je me le demande ? Il paraît que les auteurs sont comme les médiums, ils savent des choses, sans savoir pourquoi, mais ils les savent.


        En tout cas l’Etrange Voyage de Fleur de Lune et de ses amis est une belle aventure et je ne regrette rien. Certes tout ne fut pas toujours facile. Olga en fait peut-être parfois un peu trop sur mon soi-disant mauvais caractère. Je me demande bien où elle est allée chercher tout ça, mais je lui pardonne. Grâce à elle je vis une expérience passionnante. Maintenant que je me suis fiancé à Uapikuan je serais le plus heureux des hommes si la Fée et maintenant Olga ne nous avaient faussé compagnie. Attention n’allez pas me dire que je ne suis pas pour de vrai un jeune indien Montagnais transformé en Chat. Cela risquerait de me mettre, une fois de plus, en colère et je serais obligé, une fois de plus, d’aller bouder dans mon coin !

        Voilà ! Que feriez-vous à ma place et dans la situation présente, je vous le demande ? Vous donner de la lecture ? C’est une bonne idée ! Mais de la lecture sur le blog, il y en a déjà. Avez-vous lu « La traversée du Don de Dieu » et « Au Pays de Maikan le sorcier », les deux premiers tomes de l’Etrange Voyage de Fleur de Lune et de ses amis. C’est déjà fait et vous l’avez même relu en attendant le troisième. C’est bien, c’est même très bien. Et vous l’avez fait lire autour de vous. Savez-vous que si l’on suit l’ordre des chapitres on peut continuer de faire la traversée dans le même laps de temps que Champlain. Il suffit de lire un chapitre tous les deux jours du tome I. Ensuite vous passerez à un chapitre par jour pour le Tome II. Et s’il n’est rien arrivé de grave à Olga, vous allez continuer de vivre avec nous le premier hiver de la colonie, le printemps et l’été 1609 jusqu’à la guerre avec les Iroquois… toujours en temps réel ! Ca promet de belles émotions tout ça !!! A condition qu’elle revienne bien sûr...

        Vous me dîtes que de mémoire de lecteur les auteurs s’en sortent toujours ! Très bien. Donc vous n’êtes pas inquiet et la seule chose qui compte pour vous c’est d’avoir de la lecture sur le blog, comme Olga vous l’avait promis. Vous n’avez pas l’impression d’être un peu égoïste quand même, non ?
Vous me répondez que ce n’est pas votre rôle de lecteur et encore moins de voyageur imaginaire, que de vous intéresser aux pérégrinations du dit-auteur ! Votre rôle c’est de lire …

        Bien, j’en prends bonne note. Si j’ai bien compris il ne me reste plus qu’une chose à faire : mettre en ligne moi-même, les trois contes qu’Olga voulait publier sur le blog. Depuis le temps qu’elle en parlait, ce serait le moment. Il s’agit des contes qu’elle a écrits avant d’avoir l’idée de l’Etrange Voyage de Fleur de Lune et de ses amis.  Quand elle est venue nous rejoindre à Tadoussac le mois dernier, elle avait même fait de nouvelles corrections. Elle devait les mettre en ligne pour fêter la rentrée scolaire. Je vais donc la remplacer. Par contre je ne suis pas une flèche pour ce genre de travail. Je ne sais pas ce que le professeur Pierre en pensera ? Mais je compte sur son indulgence, après tout je ne suis qu’un chat même si je suis exceptionnel et d’une grande modestie, il faut bien le reconnaître.

        Je vais donc publier tout seul, la première partie du premier des trois contes écrits pour la petite Anna Luna, avant qu’elle ne devienne pour de vrai notre Fleur de Lune à nous. Anna Luna est la fille de la fée Sylvie.
Vous pourrez lire ces trois contes à des enfants à partir du CP.

        A propos de Sylvie la maman d’Anna-Luna, nous ne devons pas oublier que c’est elle qui a soutenu Olga dans sa longue marche des deux premiers tomes de l’Etrange Voyage. Avec Clémence, elles furent ses premières lectrices concernées et « conseillantes.» C’est encore Sylvie qui a participé au Québec à la promotion du blog et du concours de dessin avant et pendant le Voyage de Champlain en temps réel!

        En attendant des nouvelles d’Olga, à partir de demain, vous pourrez commencer de lire à vos enfants, le premier conte de la future collection des Aventures de Fleur de Lune et de ses amis :
Fleur de Lune et la petite Sirène….

        A très bientôt, mes amis, j'espère que vous avez fait une bonne rentrée, je vous embrasse tous  bien fort et me réjouis de vous retrouver bientôt sur le blog  de la Colporteuse d'histoires.



P.S. Nous n’avons plus de "pages" disponibles sur le blog, nous les avons toutes « mangées » pour « l’Etrange Voyage », ces trois contes seront donc mis en ligne sous forme de "billets" à suivre… jusqu’au retour d’Olga, bien sür ! Ensuite nous les réunirons tous dans un archivage accessible du blog... Voyez comme je fais des progès en informatique... Je vous le disais, en toute modestie, je suis un chat exeptionnel !


 

Publié dans Billets

Commenter cet article