Quelques nouvelles de 1608 et des héros de l'Etrange Voyage de Fleur de Lune et de ses amis.

Publié le par Olga Forest




Quel court et long voyage !

Je suis retournée au 17e siècle, et je me suis replongée dans l'atmosphère de la Nouvelle France.


        Ce pays est fascinant. Je comprends chaque jour un peu mieux la passion qu’il a suscité chez des hommes comme Dugas de Monts, de Pont Gravé et notre ami Champlain.


        Je suis depuis presque trois semaine à Tadoussac où j’ai retrouvé Fleur de Lune, le Chat et le fidèle ami Jean qui veille tendrement sur sa petite sœur d’adoption. Après la disparition de la Fée, il en a reçu l’ordre par M. de Champlain et il s’acquitte de sa mission avec sa gentillesse coutumière.


         Nos amis sont restés sur le galion qui attend de repartir pour la France en septembre avec l’ami Pont Gravé. Ce dernier les invite  souvent dans sa maison. Il a même proposé de les loger, mais Fleur de Lune et le Chat ont décliné l’invitation, ils se sentent chez eux sur "le Don de Dieu ».


          Je peux vous dire sans trahir de secrets, que la Fée n’a plus donné de nouvelles. Curieusement, depuis son départ, Fleur de Lune a développé des dons bien étranges. On dirait que sa marraine la protège de loin en lui passant certains de ses pouvoirs.


          Avec un courage qui étonne tout ceux qui la rencontre Fleur de Lune se prépare à affronter l’avenir en jeune personne autonome et raisonnable. Elle a beaucoup murie et je suis très fière d’elle. Elle a su surmonté sa tristesse et son désarroi à la pensée de ne peut-être jamais revoir ses parents.

 


          La Fée prolongerait-elle son absence pour que la fillette apprenne à se débrouiller seule ? Pardon, c’est injuste de dire qu’elle est seule, certes il y a Jean, mais il y a aussi son ami le Chat. Depuis le départ de la Fée, il a aidé sa jeune amie à sa manière en la faisant rire et en la rassurant sans cesse. Fleur de Lune, de son côté, a cessé de s’inquiéter des transformations du Chat et de leurs possibles conséquence. Elle lui autorise même quelques escapades nocturnes pour qu’il puisse aller retrouver sa jolie fiancée Uapikuan. On dirait  que l’absence de  précense protectrice  a amenée le Chat à changer de comportement. Il ne se conduit plus en vieil enfant gâté, il est  plus prudent et plus responsable de lui –même comme de son amie Fleur de Lune.

 


           Marie, le jolie couturière de Tadoussac, émue de la disparition de la Fée et consciente qu’elle entraînerait une grande solitude affective pour Fleur de Lune, s’est rapprochée d’elle. Elle la reçoit souvent dans sa maison et à entrepris de lui apprendre la couture. La fillette fait des progrès de jour en jour. Cette seconde maman est une bénédiction pour notre Fleur de Lune, qui s’arrange quand même pour que Jean ne l’accompagne pas trop souvent. On n’est jamais trop prudent en amour ! Il pourrait bien enfin s’apercevoir de la beauté de la jolie métis et se mettre à aimer les brunes qui ont l’âge de sa sœur ainée !!!... Pour ne rien vous cacher, Fleur de Lune est toujours aussi amoureuse. Elle est en train de devenir une jeune fille qui s’identifie de plus en plus à Isabelle Hébertet. Elle est bien décidée à se marier avec Jean dans quelques années. M. de Champlain va bien épouser Hélène Boullé dans deux ans. Cette dernière aura juste douze ans ! Une fille est bonne à marier à quatorze ans à cette époque… Mais il ne s’agit pas d’un mariage d’amour et Fleur de Lune rêve de toute autre chose ! Elle est bien décidée à se faire aimer du jeune homme, autrement que comme une petite sœur et elle est sûre d’y arriver !


          J’allais oublier ! j’ai aperçu plusieurs fois la silhouette inquiétante de Maïkan le sorcier dans les ruelles de Tadoussac. Pour quelles raisons vient-il toujours rôder dans les parages ? Quel secret espère-t-il pouvoir percer à jour ? A moins qu’il ne soit là, au contraire, pour en cacher un ? Est-il un être malfaisant comme on pourrait le croire ? Je ne cesse de me poser des questions, mais il m’aidera peut-être lui-même à résoudre le mystère quand le temps en sera venu.


            Comme  vous le voyez la vie continue ici en attendant que la construction de  l ’Abitation  de Québec soit assez avancée pour accueillir Fleur de Lune, le Chat, et Jean. Dès que les logements seront prêts, ils rejoindront tous les trois Samuel de Champlain pour continuer l'aventure en sa compagnie, en attendant de retouver la Fée ...


            Pour ce qui est de Guillaume et de M. Hébertet, rien ne semble avoir avancé. Mais il ne faut pas désespérer, ce serait oublier  les recherches assidues menées par l’abbé François et par Jean, qui, sans en avoir l’air, fait aussi sa petite enquête…  Et n'oublions pas tous les renseignements que Fleur de Lune et le Chat recueillent en ne cessant de poser des questions à tous ceux qu'ils rencontrent.


             Voilà, je ne vous en dirai pas plus… car je n’en sais pas plus ! Laissons faire le temps, il sait tisser jour après jour de belles histoires.


             Pour moi ce sont presque des vacances, je profite de la nature exubérante, de cette belle côte de Gaspésie, de ce pays
Montagnais et de la compagnie de mes personnages petits et grands. A bientôt pour des nouvelles de la pointe  de Québec où je ne devrai pas tarder à me rendre.

 



Publié dans Billets

Commenter cet article