Fleur de Lune et la plante magique... cinquième partie

Publié le par Le Chat + un conte d'Olga Forest

Bonjour, ici votre ami le Chat,

 


     Voici comme promis la dernière partie de votre conte. Si vous n'avez encore lu aucun conte de notre future collection des Aventures de Fleur de Lune et de ses Amis, commencez donc par le premier : Fleur de Lune et la petite Sirène.

 


Fleur de Lune et la Plante magique

Cinquième Partie

 

 

Fleur de Lune, qui adore voyager, aurait préféré qu’il fasse jour car le paysage devait être magnifique. Mais elle avait compris qu’on lui avait confié une mission et qu’elle n’était pas là pour faire du tourisme, dommage !

- On ne peut pas tout avoir, pensa-t-elle sagement. 

 

             Il était très tard. Au début, on ne voyait en bas que quelques lumières, puis plus rien. Ils étaient certainement arrivés dans le Grand Nord. En écarquillant les yeux, on apercevait en dessous du traîneau, des étendues de neige à perte de vue.

- Nous allons bientôt arriver dit Adario. 

 

       Le Père Noël vérifia par sécurité sur son GPS. Il aurait très bien pu s’en passer, puisque  le jeune homme avait des pouvoirs magiques. Mais le Père Noël avait décidé une fois pour toute d’être moderne et de le montrer. Quelques minutes plus tard le traîneau se posa devant une hutte. Dehors, brillait un grand feu devant lequel un homme les attendait. Fleur de Lune fut immédiatement attirée par lui, sans savoir pourquoi. Il avait un si beau visage, empli de bonté. Il eut  un sourire un peu mystérieux devant l’émotion de la petite-fille.  Elle eut soudain envie de se jeter dans ses bras, et elle le fit. Elle est comme ça, Fleur de Lune, et c’est bien.

 

       Toute la troupe s’assit autour du feu sur des rondins de bois sec. C’était une vraie veillée, comme dans les livres. Il y avait   des milliers d’étoiles dans le ciel. On n’aurait pas pu rêver une plus belle nuit.

- Soyez les bienvenus, dit le chaman. 

 

      Il sortit de sa poche une petite fiole et ajouta :

- Voici la préparation qui soignera Atchoum. Dans un mois, il sera guéri définitivement.  Par contre, il sera toujours obligé d’éternuer. C’est son personnage, l’auteur qui l’a inventé n’accepterait pas qu’il soit différent. Et si Atchoum renonçait à son éternuement, il n’existerait plus. 

       

         Le petit nain était tout triste et Blanche- neige aussi. Quant à Fleur de Lune, elle était si déçue qu’elle devait se retenir, encore une fois de sangloter. Devant leurs mines défaites, le chaman se mit à rire et leur dit :

- Ce n’est pas si grave. Atchoum ne sera pas obligé d’éternuer tout le temps. Il le fera pour les interviews, ou devant les enfants pour les faire rire.  Dans la vie privée il sera tout à fait normal. C’est un très joli métier de faire rire les enfants, comme de les faire rêver d’ailleurs.  Il jouera le rôle d’un enrhumé et il le fera si bien qu’il deviendra le plus grand interprète d’enrhumé de la planète. Et le reste du temps il pourra profiter de sa nouvelle vie. 

- C’est quand même drôlement bien, dit Fleur de Lune en serrant Atchoum dans ses bras. 

- Tu as raison répondit le petit nain, en éternuant une fois encore. Je vais avoir une nouvelle vie, et je deviendrai un très grand comédien, j’aurais l’Oscar des enrhumés ! Vous serez fiers de moi. 

- Pour en revenir à la potion que j’ai préparée, intervint le chaman, j’ai utilisé la plante que vous cherchiez. Je m’en sers souvent. C’est une merveilleuse herbe médicinale. Hélas, notre ami botaniste a dit vrai, elle est devenue très rare. Mais sais-tu pourquoi tu as été choisie pour cette mission, petite Fleur de Lune ?

- Parce que j’habite dans le pays ou se trouve la plante, répondit la petite fille. 

- C’est mieux que cela. Il en existe encore un pied dans ton jardin, le dernier dans cette région. Tu es bénie des dieux, sans doute ! On va souvent chercher très loin ce qu’on peut trouver près de chez soi. Il faudra que tu t’en souviennes et que tu y réfléchisses quand tu seras grande.

 

         Fleur de Lune se dit que si elle avait trouvé tout simplement la plante dans son jardin, elle n’aurait pas fait la connaissance d’Adario, de son ami botaniste Georges Lafleur et du chaman ! Mais elle comprit la leçon.

 

      La soirée continua jusque très tard autour du feu, le botaniste et son ami le chaman étaient si heureux de se retrouver. Ils discutèrent longuement.  Fleur de Lune appris beaucoup de choses sur la nature, sur la vie et sur les croyances des Inuits. Et quand  la conversation était un peu trop compliquée pour elle, le chaman lui expliquait sans qu’elle n’ait rien à demander.

 

         Ce fut une nuit magique ! Elle remercia en pensées sa marraine la Fée de Lune. Elle regrettait qu’elle ne soit pas là. A cet instant une étoile filante passa dans le ciel, et dans une pluie d’étoile la Fée de Lune apparut.

- Bonjour ma chérie, tu sais maintenant pourquoi je t’ai choisie cette fois encore. Je ne t’ai pas dit que la plante poussait  dans ton jardin, près de la cabane car tu devais la trouver seule. Et tu l’as trouvée dans le Grand Nord, cette plante miraculeuse. Tu l’as trouvée grâce à l’amitié, ce qui est très important. Je suis fière de toi. N’oublie jamais cette soirée et tout ce qu’elle t’aura appris. Sache que ce que tu viens de vivre aura changé le cours de ta vie pour toujours. 

 

        Elle prit Fleur de Lune dans ses bras, l’embrassa très fort comme une vraie marraine de la terre, puis elle disparut.

 

       La conversation autour du feu de camp avait continuée comme si de rien n’était. Apparemment personne d’autre que la petite fille et sans doute le chaman, n’avait vu la Fée de Lune. Peu de temps après,  fatiguée par le voyage et toutes ces émotions, Fleur de Lune s’assoupit doucement.

 

     Au moment du départ, elle dormait si profondément qu’Adario  la porta dans ses bras  jusqu’au traîneau. Elle ne s’aperçut de rien et elle ne rouvrit les yeux que le lendemain matin très tard,  dans les bras de sa maman.

- Tu devais être partie très loin au pays des rêves. Je n’arrivais pas à te réveiller ce matin. Tu as l’air fatiguée. Nous allons faire du ski. Oh! La coquine elle avait déjà sorti tout ce qu’il fallait pour le week-end. Elle a du nous entendre en parler, moi qui croyait te faire une surprise!

     

Alors Fleur de Lune fut sûre qu’elle n’avait pas rêvé !

- Mais peux-tu me dire pourquoi tu as sorti aussi  ma combinaison de ski  blanche. Tu t’es encore déguisée, interrogea Maman en riant. Et range- moi ce vilain vieux vêtement vert, s’il te plait. Tu as des fois de drôles d’idées ! 

 

       Fleur de Lune sourit. Elle comprit  que Blanche-neige et Atchoum ne sachant pas où mettre les vêtements qu’elle leur avait prêtés et ne voulant pas la réveiller,  les avaient déposés sur la commode tout simplement…

 

Maman avait trouvé une explication toute seule, ça tombait bien, car Fleur de Lune n’avait pas du tout  envie de lui  mentir.

 

            La petite fille n’avait qu’un  regret, ne pas avoir pu dire au revoir à ses nouveaux amis, Blanche-neige, Atchoum, Adario le jeune géant huron, Georges Lafleur le botaniste et le chaman. Peut-être les retrouverait-elle un jour, ou une nuit !

 

          Elle se leva très vite, alla prendre son petit déjeuner, fit sa toilette, puis elle alla s’habiller pour le ski.

 

Une fois prête, elle descendit au jardin. Le cœur battant.  Elle se dirigea vers la cabane dans l’espoir de trouver la plante magique. Et tout près de la cabane, juste avant la berge du lac, elle aperçut une touffe de verdure toute fraîche, sans la moindre paillette  de neige sur les feuilles… Devant la plante, il y avait un petit piquet avec une étiquette, comme au jardin botanique qu’elle avait visité l’été dernier avec ses parents. Et sur l’étiquette on pouvait lire un nom étranger et sa traduction :  espèce très rare de fleur de lune !...

 

 

           Alors, il y eut des milliers d’étoiles dans les yeux de la petite fille et elle sut que tout ce qu’elle avait vécu cette nuit-là était vrai. Elle se promit d’en garder le souvenir toute sa vie et de le raconter plus tard à ses enfants...

 

Fin

Si vous avez envie de lire le troisième conte :

Fleur de Lune et le Chat Botté


    Si vous avez aimé cette histoire dîtes-le autour de vous, je ne le répèterai jamais assez!!!  A bientôt pour le troisième conte, il parle enfin de moi !

                                       

                     Le nouveau  guide du blog  votre ami le Chat   

 

                                                                                                                           

                                    
P.S Comme hier, avant-hier et avant-avant-hier, et tous les jours précédents, pardon pour les fautes d'orthographe. Si vous voulez et si vous en avez le temps,vous pouvez me les signaler ! Merci d'avance....

  Quatrième partie Cinquième Partie

Publié dans Billets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article