Fleur de Lune et le Chat Botté... quatrième partie

Publié le par Le Chat + un conte d'Olga Forest

  Première partie  du conte                                                 Bonjour, ici votre ami le Chat, 

                Voici la quatrième partie du troisième conte de notre future collection des Etranges Aventures de Fleur de Lune et de ses Amis.

             Je vous souhaite une bonne lecture. Si vous n'avez pas lu le début du conte cliquez ici.  Et si vous voulez lire les deux précédents contes je vous conseille de commencer par Fleur de Lune et la petite sirène.

 


Fleur de Lune et le Chat Botté

Quatrième partie

 


 

Papa après s’être tu un moment pour augmenter le suspens, continua :

- Ce chasse-neige providentiel devait rouler sur la bande d’arrêt d’urgence, il devait venir d’une entrée spéciale sur l’autoroute peu avant.

Il se tut une nouvelle fois, Fleur de Lune ne dit rien mais pensa que son chère papa exagérait un peu ses effets. Elle pensa aussi que c’était bien agréable d’être de nouveau avec des gens qui ne captaient pas toutes ses pensées !

 

Papa reprit enfin :

- Et savez-vous ce qui s’est passé ? 

- Non, dirent en chœur Maman et Fleur de Lune

- Et bien, continua Papa, le conducteur s’est arrêté à la hauteur de ma voiture. Il est descendu et s’est approché de la fenêtre. Il était tout brillant de neige. Il avait l’air très jeune avec un visage fin, presque féminin. Cela m’a frappé car d’habitude ce sont plutôt des costauds qui font ce travail.

Son costume aussi était bizarre. Il avait un grand manteau avec une capuche. Sur le moment je ne me suis pas posé de question. C’était tellement miraculeux… Il m’a expliqué qu’il avait reçu l’ordre de commencer un délestage uniquement pour des voitures qui se rendant à Beauport. J’avais une chance incroyable. Je lui ai dit :

- Vous tombez bien, j’y vais justement. Comment l’avez-vous su ? 

-  Je devais le proposer à tous les automobilistes, a-t-il répondu. Je suis tombé sur le bon tout de suite et c’était vous. De toute façons c’est la seule direction que l’on puisse encore prendre pour le moment. On a déneigé les routes à temps et par un raccourci que je connais nous y arriverons sans problème. Ne vous inquiétez donc pas. 

- Mais vous n’emmenez que moi demandais-je étonné.

- Vous voyez bien que je ne peux pas accéder aux autres voitures, elles se sont toutes garées sur la bande d’arrêt d’urgence.

-Je n’avais aucun moyen de vérifier ses dires, expliqua Papa, parce qu’on ne voyait plus rien entre le brouillard, la neige et la nuit…

Comme s’il avait entendu ce que je venais juste de penser, le conducteur du chasse-neige m’a alors dit :

- Je n’ai pas le temps de vous expliquer, d’ailleurs ça n’a pas d’importance. Si ça vous arrange, c’est le principal. Vous n’allez quand même pas vous plaindre que la mariée est trop belle, comme on dit. Vous me suivez oui ou non ? conclut-il sèchement. 

- Il avait raison, tu en demandes beaucoup trop, s’exclama Fleur de Lune. 

- Tu as raison, reconnut Papa. Mais tout cela me semblait tellement bizarre que j’étais un peu abasourdi. En tous cas une chance pareille, ça ne se refuse pas. 

- Je vous suis, lui dis-je avec reconnaissance et je vous remercie infiniment de votre aide. 

- Remerciez plutôt votre bonne fée a-t-il dit, avec un drôle de sourire, nous en avons tous une, croyez-moi !

- Ca c’est vrai s’écria Fleur de Lune. 

- Dis donc tu as l’air bien convaincue dit Papa sur le ton de la plaisanterie, tu la connais la tienne ? 

Fleur de lune ne répondit pas et Papa repris son récit :

- Pour en revenir à mon chauffeur de chasse-neige, il a crié :

- Allons-y. Il faudra me suivre de près. Nous allons prendre une sortie d’urgence à quelques mètres d’ici. Ne vous inquiétez pas, mes phares vous éclaireront la route. Et sachez bien que malgré la tempête, vous ne risquez pas de me perdre.

Le chauffeur s’est éloigné pour remonter sur son engin et moi, comme vous vous en doutez, je l’ai suivi.

Curieusement, je n’étais pas inquiet du tout, je me sentais même très joyeux. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’avais aucune appréhension, j’étais persuadé que tout allait bien se passer.

J’ai suivi ses feux arrière. Ses phares, qui éclairaient le paysage enneigé. Nous avons pris un chemin sur le côté que je n’avais jamais remarqué.  Il n’a même pas eu à ouvrir de barrière pour quitter l’autoroute, c’est bizarre. Mais j’avais décidé de ne plus me poser de questions. Puis, nous avons roulé dans la tempête pendant un temps qui m’a semblé très court, alors que nous étions à plus de cent kilomètres de la maison. 

- C’est drôle dit Maman songeuse, c’est un peu comme pour moi ! 

- Drôle de coïncidence, s’étonna Papa. En tout cas, au bout d’un moment, j’ai eu l’impression que le voile de brume et de neige se déchirait devant moi et je me suis aperçu que nous étions sur la petite route qui conduit chez nous.

Peu de temps après, peu avant l’entrée du jardin, j’ai fait des appels de phares au chasse-neige pour indiquer que j’étais arrivé chez moi. En réponse, il m’a fait un grand signe par la portière avec un drôle de bâton tout brillant. Emporté dans cette histoire, un peu comme un enfant, je me suis dit que ce bâton ressemblait à une baguette de magicien comme celle de Merlin ou une grosse baguette de fée, comme dans les livres de Fleur de Lune. Dans de telles circonstances il parait qu’on a parfois des hallucinations. On voit bien des mirages dans le désert, il y a peut-être un phénomène similaire avec la neige… Pourtant je n’en ai jamais entendu parler. Mais je ne sais pas tout...

 

Il se tut à nouveau un petit moment, puis il ajouta à l’adresse de Fleur de Lune :

-Tu aurais sûrement aimé être là, ma petite puce. Toi, qui aimes tant l’aventure ! 

- Oh ! Ça oui ! s’esclaffa Fleur de Lune rêveuse. 

- C’est sûrement mon imagination qui me joue des tours dit Papa rêveur. Les employés du déneigement doivent avoir un matériel plus sophistiqué qu’avant, et un nouveau costume, un point c’est tout. J’ai quand même crié dans la nuit un grand merci à ce brave jeune homme. Il n’a sûrement pas entendu, la neige étouffe tous les bruits. En tous cas, me voici rentré à la maison, par miracle, sain et sauf. 

- Tout comme moi dit Maman, pensive. Il se passe des fois des choses presque surnaturelles. Tu as raison, Pascal, nous devons raconter trop de contes de fées à Fleur de Lune. Nous finissons par y croire nous-mêmes. Au fond, cela ne fait de mal à personne, le principal c’est que nous soyons là, ce soir, réunis tous les trois, n’est-ce pas ? 

 

Fleur de Lune se mordit les lèvres pour ne pas faire de commentaires. Pourtant elle en avait bien envie. Le Chat avait raison, les adultes sont vraiment trop incrédules, ils ne méritent pas tout ce qu’on fait pour eux. Pour compenser, la petite fille remercia en pensée sa marraine la Fée de Lune, car c’était elle, qui avait été chercher Papa. Elle avait du bien s’amuser à se déguiser en conducteur de chasse-neige.

 

Inutile de vous dire que la soirée lui sembla interminable … Elle attendait impatiemment d’aller se coucher pour retrouver le Chat Botté et la Fée de Lune.

 

Hélas, ce soir-là, Fleur de Lune était si fatiguée de toutes ces émotions, qu’elle s’endormit aussitôt après les baisers de ses parents.

 

Le lendemain matin, elle se réveilla désespérée. Elle avait manqué le rendez-vous du Chat Botté ! Il allait certainement penser qu’elle était bien ingrate. C’est alors qu’elle vit sur sa table de nuit, un chapeau à plumes qu’elle reconnut tout de suite…

Elle alla vite le cacher dans l’armoire pour que Maman ne lui demande pas d’où venait ce chapeau.

 

Elle était terriblement triste d’avoir manqué le rendez-vous, mais elle était rassurée. Le Chat ne lui en voulait donc pas de s’être endormie, sinon, il n’aurait pas laissé son chapeau. Elle partit pour l’école, persuadée qu’il allait venir le chercher très bientôt et l’emmener avec elle pour une mission encore plus extraordinaire que les précédentes.

 

Fleur de Lune ne pouvait pas savoir qu’elle attendrait si longtemps cette mission. Elle ne savait pas non plus qu’elle l’amènerait à faire un bien long et bien étrange voyage…

 

FIN

 

Si vous venez de découvrir les histoires de Fleur de Lune et que désirez savoir de quelle mission il s’agit

cliquez ici.

  Si vous n'avez pas encore lu la saga historique et ludique, pour vivre épisodes après épisodes l'Etrange Voyage de Fleur de Lune et de ses Amis en compagnie de Samuel de Champlain et retourner en 1608 pour participer à la grande aventure de la Fondation de Québec et à la passionnante enquête qui permettra peut-être de retrouver Guillaume.

cliquez ici

                    
Si vous avez aimé ces trois contes des Aventures de Fleur de Lune et de ses Amis, dîtes-le autour de vous, je ne le répèterai jamais assez

                     Je vous chatlue chatleureusement

  Votre ami le Chat                                                                                                                                

                                    
P.S Comme hier, avant-hier et avant-avant-hier, et tous les jours précédents, pardon pour les fautes d'orthographe. Si vous voulez et si vous en avez le temps,vous pouvez me les signaler ! Merci d'avance....

  Quatrième partie

Publié dans Billets

Commenter cet article