Petit conte pour les boudeurs !...

Publié le par Olga

Thomas Boude... 





                          

                          croquis de Thomas tel que je l'imagine...

(Trouvé sur le net : un article très intéressant, résultant d'études de psychologues sur les boudeurs de tous âges, est  référencé à la fin de ce conte...)


Une fois de plus Thomas boude. Julien, le frère de Thomas, chantonne pour le faire enrager.

- Toto fait du boudin…..

Thomas déteste qu'on l'appelle Toto! Il a bien le droit de ne pas aimer   les diminutifs, après tout !

Thomas boude... boude... et boude...
Thomas boude souvent. C'est même le plus gros défaut de Thomas.

Quand il ne boude pas, Thomas est un enfant adorable que tout le monde aime … enfin tout le monde aime Thomas, quand il ne boude pas!
Le problème, quand Thomas boude, c'est qu'il attend toujours qu'on vienne le chercher. Il faut qu'on le supplie d'arrêter de bouder. Cela lui donne l'impression d'être quelqu'un de très important et il adore ça.

Ce qui est curieux, mais normal, c'est que la famille, la maîtresse et les copains, se sont habitués à voir Thomas bouder à tout bout de champ. Il ne se passe plus un jour de la semaine, sans que Thomas boude au moins une fois. On n'essaye même plus de savoir pourquoi il boude. Thomas est devenu, en quelque sorte, un boudeur professionnel et reconnu.

Quand il boude, Thomas ne s'enferme que rarement dans sa chambre. Un vrai boudeur aime qu'on le voie bouder, sinon ça ne sert à rien.

Thomas le regard perdu, le visage fermé, attend dans un coin du salon qu'on vienne le chercher...

Et, aujourd'hui, Thomas boude encore plus fort.

Papa, Maman et Julien vont donc décider de lui donner une bonne leçon, avant qu'il ne soit trop tard.

Ils n'ont pas d'autre solution. S'ils continuent de laisser Thomas bouder, il boudera aussi quand il sera grand. Il n'y a rien de pire qu'un adulte qui boude tout le temps et qui ne sait pas cesser, tout seul, de bouder!

Mais au fait, pourquoi Thomas boude-t-il ce jour-là ?

Personne ne sait vraiment et lui-même vous dirait qu'il ne sait pas non plus  toujours,  pourquoi il boude. Il est grand temps que cela finisse !

Quand Maman est rentrée, elle a tout de suite compris que Thomas boudait une fois de plus. Contrairement à ce qui se passait d'habitude, elle a fait semblant de n'avoir rien remarqué. Elle s'est mit à jouer avec Julien, puis elle a préparé le repas, comme chaque soir.  Julien, de son côté, n'a pas adressé la parole une seule fois à Thomas depuis tout ce temps qu'il boude.... bizarre !

Quand Papa est rentré, il a lui aussi ignoré Thomas.

Thomas est très étonné de l'attitude de ses parents. C'est quand même la première fois que maman ne , mais elle a sans doute autre chose à faire et Thomas ne peut allez la voir, puisqu'il boude.

Mais pourquoi Papa,  ignore-t-il Thomas ? Papa dit toujours bonjour quand il rentre. Chaque fois que Thomas boude, il vient le raisonner ou bien il le taquine. En tout cas il n'a jamais été indifférent.

Thomas, toujours pour la même raison,  ne peut pas demander d'explications. Il commence à trouver le temps long et plus le temps passe et plus Thomas le trouve long. Ce qui prouve bien que le temps n'est pas une chose facile à calculer. Quand on s'amuse, il passe trop vite, quand on s'ennuie, il passe trop lentement.

- Il faudra que je boude, un jour, contre le temps, se dit Thomas. Il n'a pas encore compris la leçon que sa famille voulait lui donner !

Thomas boude, tandis que Papa s'est assis sur le canapé et a pris Julien sur ses genoux avec le livre préféré de Thomas. Là c'est un comble ! maintenant, Papa lit à Julien le livre préféré de Thomas ! C'est le monde à l'envers !

Thomas pense qu'à cette heure-là, d'habitude, c'est de lui qu'on s'occupe. A cette heure-là d'habitude, Papa aide Thomas à faire ses devoirs.

A ce moment précis, Thomas s'aperçoit qu'il n'a encore rien fait, si ça continue demain la maîtresse le punira.

De la cuisine, viennent des odeurs délicieuses!...

Comme par hasard, Maman a préparé pour le dîner les plats préférés de Thomas : du poulet, des nouilles et un cake au chocolat ! Thomas a un très bon odorat... il sent l'odeur du poulet, la bonne odeur des nouilles et la délicieuse odeur du cake au chocolat qui cuit dans le four…

Thomas se souvient soudain qu'il n'a même pas goûté. La prochaine fois, se dit-il, je goutterai d'abord et je bouderai après, comme ça j'aurais moins faim.

Thomas n'a toujours pas compris !

Par contre le temps lui semble de plus en plus long et il n'a même plus envie de bouder contre le temps... Que se passe-t-il ? Thomas a l'occasion de bouder contre quelque chose, et il n'a aucune envie de la saisir. Serait-il malade ?

Plus la soirée avance et moins il a envie de bouder. Mais un vrai boudeur, je vous l'ai déjà dit, ne sait jamais s'arrêter de bouder.

Maman a déjà mis le couvert et personne n'a encore adressé la parole à Thomas. Il se sent abandonné depuis des heures. Il a très envie de pleurer, mais un boudeur ça ne pleure pas, en tout cas pas quand ça boude depuis des heures. De toute façon, c'est trop tard pour pleurer. Il faut pleurer avant ou après la bouderie, jamais pendant, sinon on ne boude plus, on pleure. C'est comme ça, il faut respecter les règles. Et Thomas retient ses larmes.

  • A table ! crie Maman du fond de la cuisine.

Thomas hésite, Maman a dit  "à table", elle n'a pas précisé qui devait venir, donc elle n'interdit pas à Thomas de se joindre au reste de la famille. Que doit-il faire ? Doit-il venir, ou rester à bouder jusqu'à mourir de faim ? Thomas ne sait plus quoi faire.

Papa et Julien, comme si de rien n'était, se mettent à table et Maman apporte des avocats aux crevettes, l'entrée des jours de fêtes. L'odorat de Thomas ne pouvait de si loin avoir deviné ce que ce serait... Alors là, c'est trop fort, Maman a justement préparé l'entrée préférée de Thomas !

Pourtant, il semble que le pauvre garçon n'ait toujours pas compris, il est encore bien trop occupé à bouder pour essayer de comprendre. En tout cas, Maman, Papa et Julien ne se préoccupent apparemment pas du tout de son absence.

Thomas commence enfin à se poser des questions. L'aurait-on oublié ? Comment peut-on oublier un petit garçon, quand il est là tout près  et que son couvert est mis à table.

D'habitude, quand il ne boude pas, c'est Thomas qui met le couvert. Thomas s'apperçoit soudain, que ce soir, Maman ne lui a même pas demandé de le faire.

Mais Thomas ne veut toujours pas comprendre. Et là-bas à table, Papa, Maman et Julien ont commencé de manger.

Papa, Maman et Julien ont bientôt fini de manger leur avocat aux crevettes.

- Il en reste un dit Papa, qui le veut ?

Thomas se retient de crier :

  • Moi, je le veux, c'est le mien !

Mais Thomas ne peut pas crier, il boude et un vrai boudeur doit savoir se passer d'avocats aux crevettes. Thomas n'a toujours pas compris. Pourtant, il voit bien qu'on ne s'occupe plus de lui. Il a tellement envie de pleurer, qu'il doit se mordre les lèvres, mais il ne peut quand même pas s'empêcher de renifler….

Maman l'a entendu, elle a déjà eu bien du mal à manger son avocat, le plat préféré de son petit garçon... mais elle sait qu'il faut tenir bon, sinon tout cela n'aura servi à rien et Thomas boudera encore plus. 

  • Tu veux bien aller chercher le poulet, demande-t-elle à Papa.

Et toute la famille, le coeur serré mange le poulet, et les nouilles tandis que Thomas boude toujours en reniflant de plus en plus.Maman, elle aussi a envie pleurer, plutôt que de manger les nouilles au beurre et au gruyère, avec lesquelles Thomas se régale d'habitude. Mais il faut tenir bon pour qu'il comprenne, une bonne fois pour toute.

Au dessert, Julien puisque c'est son tour d'aller chercher le plat à la cuisine, amène le cake au chocolat avec de la crème chantilly maison.
Alors, Thomas comprend enfin tout ce qui était à comprendre et de grosses larmes coulent sur ses joues. Il se met même à sangloter. Maman regarde tendrement Thomas, sans rien dire, car il n'y a plus rien à dire... et Thomas vient se jeter dans ses bras.

Ce jour-là, toute la famille a applaudit Thomas. Pour la première fois il avait cesser, tout seul, de bouder et pas seulement pour le cake au chocolat avec de la bonne crème chantilly faite maison ! pas seulement...

Depuis ce fameux jour, Thomas n'a presque plus jamais boudé et on ne voit plus que ses qualités, qui,  sont énormes !

Je tiens à vous signaler un article extrêmement intéressant sur ce sujet fait par une blogueuse qui sait de quoi elle parle et qui explique la psychologie des boudeurs adultes et enfants....

A ne pas manquer...

                            
 

 

Commenter cet article

femmes en 1900 01/02/2009 17:13

Bravo pour votre blog

Bon dimanche.

Alain et Pascale

http://femmes-en-1900.over-blog.com
De nouvelles gravures tous les jours