Vingt-et-unième épisode


Résumé du chapitre précédent :

La Fée rappelle à Fleur de Lune qu’elle doit absolument réviser tout ce qu'elle a appris sur la famille de M. Hébertet son nouveau père. Elle lui explique qu'elle doit être prête à répondre à toutes les questions qu’il pourrait lui poser. La fillette sait bien qu’il ne s’agit   pas d’un jeu ordinaire et que c’est une mission très difficile. Elle s’inquiète de savoir si elle sera en mesure d’assurer ce rôle.


  Page précédente   Page suivante  


La Fée commença donc son interrogatoire

- Je t’ai souvent parlé de l’enfance d’une certaine Elise,  qui était-ce ?

- C’était  la maman de la vraie Isabelle, répondit Fleur de Lune. Donc ma mère dans cette histoire.
- Ca commence très bien, il faut dire que c’était facile…
- C’est tout  le temps pour de vrai ou pour de faux, s’écria soudain la fillette. Vraie
- Fleur de Lune, fausse Isabelle, vraie Fée, fausse Agathe, vraie marraine… c’est difficile, je n’aime pas trop ce jeu.
- Tu as raison ma chérie, dit la Fée en soupirant, c’est un drôle de jeu, mais nous avons choisi d’y jouer. Alors autant le faire  le mieux possible.


La Fée après un long moment de silence reprit son interrogatoire :-

- Comment se passa l’enfance de ta maman ?
- Très heureuse, grand-mère m’en a parlé souvent, répondit Fleur de Lune, sans réfléchir.


Quand elle réalisa qu’elle avait répondu en tant que Fleur de Lune et pas du tout en tant qu’Isabelle, elle fut saisie de terreur à l’idée de ce qui l’attendait. Il lui faudrait faire attention à tout ce qu’elle dirait et ferait. Mais surtout, elle allait devoir s’imprégner de tout ce qu’elle avait appris sur sa fausse famille. Il lui faudrait surtout tenter d’oublier le plus possible qui elle était. Elle devait en quelque sorte devenir étrangère à elle-même.


La Fée pleine de sollicitude posa une deuxième fois la question :

- Ma petite Isabelle, j’aimerais que tu me racontes l’enfance d’Elise, ta pauvre maman ?
- Très heureuse au début, répondit Fleur de Lune.
- Bien ! Isabelle, quelle était la religion de ton père continua la Fée ?
- Il était protestant, dit Fleur de Lune qui commençait de très bien connaître le sujet et qui avait appris très sérieusement sa leçon contrairement à ce que sa marraine avait eu  l’air de penser tout à l’heure.
- Pour qui avait-il prit parti au moment des guerres de religion ? demanda la Fée.
- Il était partisan d’Henri de Navarre, le futur roi Henri IV.


Fleur de Lune avait de plus en plus l’impression de répondre à des questions sur sa propre famille, elle en avait la gorge nouée.

- Et que lui est-il arrivé à ce père partisan d’Henri de Navarre ? demanda la Fée sincèrement étonnée
de la voir si émue.
- Malheureusement, dit Fleur de Lune au bord des larmes,  il fut tué comme beaucoup d’autres huguenots, et tous ses biens furent saisis.


Elle se tut un moment puis demanda avec véhémence :

- Mais, enfin,  marraine pourquoi était-ce si terrible d’être protestant ?
- Les hommes, se sont toujours battus, pour des terres, pour des idées, pour des religions et ceci depuis que le monde est monde, dit tristement la Fée. La jalousie des uns, la haine des autres. J’ai parfois bien du mal à comprendre les humains…


Elle tenta de consoler la fillette, mais en vain.

- Si quelqu’un arrivait maintenant et te trouvait en larmes, lui dit-elle enfin,  que serions-nous encore obligées d’inventer ? Allons, viens avec moi, nous allons faire une pause. Que dirais-tu d’un petit goûter dans notre cabine. Nous reprendrons cette conversation tout de suite après. 

Elle prit tendrement lFleur de Lune par les épaules, lui fit un gros baiser et essuya  ses larmes avec un joli mouchoir brodé, tout en se dirigeant vers les quartiers du capitaine.

- Le Chat doit nous attendre, dit-elle. Tu sais comme il se passionne pour la généalogie. Il ne voudrait pas manquer cela pour un empire, un empire de chat bien sûr !

Fleur de Lune se mit à rire, les larmes étaient déjà oubliées.

- Heureux âge !… conclut la Fée.

 

 A suivre…






Fleur de Lune réussira-t-elle son examen de passage ?


        Que va devenir le Chat dans cette histoire ?


             Arriveront-ils bientôt à Tadoussac ?


     Vous trouverez peut-être la réponse dans la    prochaine bouteille à la mer qui arrivera le 26 mai…



  Page précédente   Page suivante